Les dirigeants du G7 publient des directives sur la monnaie numérique de la banque centrale | Cryptomonnaie /www.netcost-security.fr/

Actualités

Les dirigeants financiers du G7 conviennent que les CBDC compléteraient les espèces et ne devraient pas nuire au système monétaire.

Le Groupe des Sept nations économiques avancées a discuté cette semaine des monnaies numériques des banques centrales (CBDC), concluant qu’elles ne devraient « pas nuire » et respecter des normes rigoureuses.

Les dirigeants financiers du G7 se sont réunis à Washington le 13 octobre pour discuter des monnaies numériques de la banque centrale et ont approuvé 13 principes de politique publique concernant leur mise en œuvre.

Le G7, qui comprend le Canada, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Japon, le Royaume-Uni et les États-Unis, a exigé que les CBDC nouvellement lancées « ne nuisent pas » à la capacité de la banque centrale à maintenir la stabilité financière. Dans une déclaration conjointe, les ministres des Finances et les banquiers centraux du G7 ont déclaré :

Une coordination et une coopération internationales solides sur ces questions contribuent à garantir que l’innovation des secteurs public et privé apportera des avantages nationaux et transfrontaliers tout en étant sûre pour les utilisateurs et le système financier dans son ensemble.

Il a ajouté que les CBDC compléteraient les espèces et pourraient agir comme des actifs de règlement liquides et sûrs, en plus d’ancrer les systèmes de paiement existants. Les monnaies numériques doivent être économes en énergie et entièrement interopérables sur une base transfrontalière, ajoute le communiqué.

Les dirigeants des pays du G7 ont confirmé qu’ils partageaient la responsabilité de minimiser les « retombées néfastes sur le système monétaire et financier international ».

L’émission de CBDC devrait être « fondée sur des engagements publics de longue date en faveur de la transparence, de l’état de droit et d’une saine gouvernance économique », poursuit le communiqué. Un pays du G7 n’a pas encore émis de CBDC, mais plusieurs, comme le Royaume-Uni, étudient activement les impacts technologiques et économiques.

Faisant écho à une déclaration similaire faite par le plus grand G20, ils ont réitéré qu’aucun projet mondial de pièces stables ne devrait commencer à fonctionner tant qu’il ne répondra pas aux exigences légales, réglementaires et de surveillance. Les commentaires peuvent faire référence à la crypto-monnaie Diem prévue par Facebook, qui a levé des drapeaux rouges pour les dirigeants financiers et les banquiers centraux.

Les États-Unis traînent les pieds avec les plans de la CBDC et la Réserve fédérale reste très sceptique quant aux dollars numériques. Comme l’a rapporté Cointelegraph en septembre, l’Amérique risque d’être laissée à la traîne technologiquement et financièrement si elle ne commence pas à envisager sérieusement sa propre CBDC.

La Chine est déjà en avance sur le peloton avec son yuan numérique, et sa dernière répression contre la cryptomonnaie fera probablement partie de ses grands plans pour promouvoir et contrôler davantage les flux monétaires de la banque centrale.



Continuer à lire l’article original ici, écrit par Arthur , le 2021-10-14 06:33:07


Source : https://www.netcost-security.fr/cryptomonnaie/51410/les-dirigeants-du-g7-publient-des-directives-sur-la-monnaie-numerique-de-la-banque-centrale-cryptomonnaie/

BitcoinLes dirigeants du G7 publient des directives sur la monnaie numérique de la banque centrale | Cryptomonnaie /www.netcost-security.fr/